Quelques règles de la retouche d'image


Ne travaillez jamais directement sur les originaux des fichiers.
Nommez le plus précisément possible les fichiers images, originaux et copies
Copiez le calque d'arrière-plan et travaillez sur le calque copie (ce qui permet de récupérer ou de comparer avec des parties de l'image originale ...)
Pour éviter que la qualité ne se dégrade au fil des modifications / réenregistrements, enregistrez votre travail dans le format de Gimp (*.xcf) et n'exportez en JPG que les versions de distribution. De plus, seul le format de Gimp conserve les sélections, chemins, calques, etc.
Enregistrez régulièrement votre travail (Ctrl + S)
Créez un calque à chaque modification importante de l'image. Cette précaution sera utile dans le cas de plusieurs retouches consécutives sur une même image. La règle « 1 calque = 1 retouche importante » permet de préserver les retouches intermédiaires.
Utilisez les masques de calque pour les corrections
Prenez l'habitude, dans le cas d'une image complexe (calques, masques, ...) de vous référer à la pile des calques ou à la barre d'état pour vérifier quelle est votre cible courante.
Une retouche est réputée bonne lorsqu'elle est indécelable
Certaines fonctions sont plus destructives que d'autres (utilisez Courbes plutôt que Luminosité/Contraste par exemple)
Photographiez au format RAW
Vérifiez régulièrement l'histogramme (ancrez-le)