Extraction d'un canal pour en faire un masque

Il faut :
 
   Trouver (en décomposant l'image) le canal qui convient (qui coïncide le mieux avec les pixels que l'on souhaite masquer/sélectionner)
   Faire de ce canal un masque de calque pour l'image originale (si RVB ou RVBA, c'est plus facile)
   Retoucher ce masque (contraste, peinture, seuil, ...) jusqu'à atteindre le résultat souhaité
 
Cette méthode est incomparablement plus souple que la sélection par couleur ou luminosité et peut donner des résultats infaisables autrement.
Le plus important est de choisir le bon canal dans la bonne décomposition. Cest-à-dire ?

Les décompositions les plus intéressantes sont celles qui créeront un canal avec le plus de contraste entre les parties de l'image que l'on souhaite dissocier.
Dans ce cas, le ciel que l'on souhaite remplacer se distinguant par sa couleur du reste de l'image, on pourrait par exemple imaginer de décomposer l'image en RVB. Faut voir  ...

Voir aussi l'exemple du grand héron bleu.

Couleurs, Composants, Décomposer ...   
Même si le canal le plus intéressant est RVB, et que cette décomposition est déjà faite au niveau du dialogue des canaux, il vaut mieux passer par l'outil Décomposer car lui seul vous permettra de visualiser correctement, en niveau de gris, les différents canaux ...

Lorsque vous appeler la commande "Décomposer", et afin de visualiser le plus simplement possible les effets du choix d'un canal plutôt que d'un autre :

Gimp en mode fenêtre unique :

Il semble dans ce cas plus efficace de ne pas cocher "Décomposer en calques". Chaque canal sera ainsi dans sa propre fenêtre et visualisable en cliquant simplement sur l'onglet de chaque canal/image. La nature du canal est rappelée dans la barre de titre de Gimp. Ci-dessous c'est le canal "valeur" de l'image ArbreNu.jpg :

Gimp en mode fenêtres multiples  :

Ici, "Décomposer en calques" serait coché afin de garder les différents canaux sous la main, dans la même pile de calques. Juste pour pouvoir les retrouver facilement .

Ici, en décomposant en calques, une seule nouvelle image a été créée, où les canaux ont été injectés comme calques, sans s'éparpiller dans l'écran (ce qui est l'inconvénient du mode fenêtres multiples).

 Choisir la décomposition qui convient à l'image traitée
         
         
         
         
         
         

 Récupérer le canal choisi et en faire un masque de calque
         
         
         
         
         
         

 

 

Les décompositions les plus intéressantes sont celles qui créeront un canal avec le plus de contraste entre les parties de l'image que l'on souhaite dissocier.
Dans ce cas, le ciel que l'on souhaite remplacer se distinguant par sa couleur du reste de l'image, on pourrait par exemple imaginer de décomposer l'image en RVB. Faut voir  ...

Voir aussi l'exemple du grand héron bleu.

Couleurs, Composants, Décomposer ...   
Même si le canal le plus intéressant est RVB, et que cette décomposition est déjà faite au niveau du dialogue des canaux, il vaut mieux passer par l'outil de décomposition car lui seul vous permettra de visualiser correctement, en niveau de gris, les différents canaux ...  
 

 

Lorsque vous appeler la commande "Décomposer",

Gimp en mode fenêtre unique :

il semble plus efficace de ne pas cocher "Décomposer en calques". Chaque canal sera ainsi dans sa propre fenêtre

assurez-vous de cocher "Décomposer en calques", faute de quoi vous auriez autant de fenêtres indépendantes que de canaux.

 Choisir la décomposition qui convient à l'image traitée
 
Voici quelques résultats de la commande Couleurs, Composants, Décomposer ... selon la décomposition choisie :
     

Où l'on constate finalement que la séparation TSV dans son canal "valeur" donnerait sans doute la meilleure séparation entre l'arbre et le ciel.

Le but étant de se baser sur le canal qui convient afin d'en faire un masque de calque.

TSV RVB CMJN Donc, validons cette décomposition, ...
 


Et nous avons maintenant à l'écran :

  • l'image de la décomposition, où nous avons gardé visible uniquement le canal "valeur", car c'est lui dont nous allons devoir faire un masque de calque pour l'image originale
  • et, bien sûr, l'image originale.

Il en irait de même quelle quesoit la décomposition choisie.

 Récupérer le canal choisi et en faire un masque de calque

 

 Si vous avez opté pour un canal Rouge, Vert, Bleu, ou Alpha, vous avez un passe-droit !
En effet, vous pouvez vous l'approprier directement depuis le dialogue des canaux, grâce à la fonction Dupliquer le canal du menu contextuel ...


 

Puis, dans la pile des calques, vous utiliserez la fonction Ajouter un masque de calque, en choisissant Canal comme source du masque et Copie du canal Bleu (ou Rouge, ou Bleu, ou Alpha ... selon les cas).

Si ce sont les zones claires du canal qui doivent être masquées, il faudra donc cocher Inverser le masque, comme ci-contre.
Et pourrez passer à l'étape finale.

Sinon, c'est plus long. Il va falloir incorporer le canal de la décomposition dans l'image courante ...
Copiez l'image de la décomposition (où vous n'avez laissée visible que le canal intéressant).

Ajoutez un masque de calque à l'image originale (Blanc ou Noir, peu importe). Le masque de calque doit être la cible (voyez les remarques à ce sujet ici).

Car vous allez coller le canal copié ci-dessus sur le masque ! Coller (Ctrl + V) donne une sélection flottante, que vous allez pouvoir ancrer au calque d'un clic droit : Ancrer le calque.
Vous pourriez même conserver dans un calque une copie du canal extrait, au cas où.


Le film des opérations (l'image, la barre d'état de Gimp, et la pile des calques) :
 L'image d'origine, est décomposée en calques dans une autre image. Ici, en TSV.  Un masque est ajouté (et donc actif dans la pile des calques).  Le canal V de la décomposition est copié. Collé ici, il apparaît comme sélection flottante (déjà actif sur le masque).

 On l'ancre d'un clic droit (il faut pour cela que le calque destinataire du collage soit en haut de la pile).  La miniature du masque nous montre le canal ainsi collé, qui peut être retouché comme décrit ci-dessous.  Pour plus de visibilité pendant la retouche, on a ajouté un calque blanc en-dessous.

L'étape finale.

Et voilà !
Le masque s'est approprié le canal et vous allez pouvoir le modifier pour obtenir le résultat souhaité, tout en observant en temps réel l'effet de vos modifications. Sans crainte de rien perdre en cours de route.

 Ajuster/Retoucher le masque de calque
          Retouche nuancée
 
Vous allez pouvoir maîtriser l'effet du masque en l'éditant - par exemple avec l'outil Couleurs, Courbes ... - en augmentant son contraste et en déplaçant la répartition des valeurs - tout en observant l'effet obtenu sur l'image.
Pour mieux voir l'effet du travail sur le masque vous pouvez ajouter en bas de la pile un calque blanc, par exemple.
 
 
Vous pouvez aussi, tout en réglant la courbe Valeur, aller voir d'autres endroits de l'image tout en modifiant éventuellement le zoom.
 
En agissant sur le contraste du masque (sur lequel vous pouvez aussi peindre) vous suivez ainsi l'évolution de la visibilité de l'image originale, ce que tente de représenter l'image ci-contre :
 
         Retouche "dure"  

Dans le cas d'une séparation sans nuances, vous pouvez aussi utiliser la commande Couleurs, Seuil qui va passer le masque en 2 couleurs (Noir et Blanc, donc) en vous en laissant choisir la répartition.
Souvenez-vous que Alt + clic sur un masque l'affiche.

 Ce que l'on a fait ici, en peignant par ailleurs le bas du masque (le sol) :
   
Enfin, il ne vous reste plus qu'à placer l'arrière-plan, tout en continuant si nécessaire d'ajuster l'action du masque ainsi confectionné à partir d'un canal de l'image ...