Les attributs d'un calque

 

Dans la pile des calques, hormis toutes les retouches et transformations que peut subir l'image qu'il contient, un calque possède ses propres paramètres :
Son nom
  Un double-clic sur le nom du calque permet de le modifier. Le nom du calque est important pour la lisibilité de votre travail et aussi dans le cas de Gif animés.  
Son opacité
  En déplaçant le curseur d'opacité vous pouvez rendre un calque plus ou moins transparent. Ce paramètre agit sur la totalité du calque. Ne pas confondre avec le masque de calque qui agit au niveau du pixel.
Son rang dans la pile
  Les calques les plus hauts dans la pile seront les plus proches de l'observateur de l'image finale. Les flèches de la barre d'outils des calques ou le déplacement à la souris permettent de changer l'ordre des calques dans la pile.
Son mode de fusion
 

Ce paramètre définit comment le calque interagit avec les calques visibles en-dessous, c'est-à-dire comment ses pixels seront mélangés avec les pixels des autres calques.

Voir quelques exemples de travail avec les modes de fusion.

Une transparence (canal Alpha) verrouillée ou non
  Le canal alpha d'un calque mémorise les informations de transparence du calque. Une image constituée d'un seul calque n'a par défaut aucune zones transparente. Un canal Alpha apparaît dès le deuxième calque. Il est toutefois possibile de demander l'ajout d'un canal Alpha à une image d'un seul calque.
Un masque de calque
  Le masque de calque est un filtre qui influe sur la visibilité de chaque pixel du calque. Alors que le curseur d'opacité (ci-dessus) détermine l'opacité globale du calque, un masque de calque permet de dessiner l'opacité du calque, au pixel près.
La visibilité
  L'œilaccompagnant chaque calque permet de le rendre visible ou invisible. Certains calques sont en effet appelés à jouer un rôle utilitaire (sauvegarde, réserve, référence, ...) et n'interviendront jamais dans le rendu final de l'image.
L'enchaînement à d'autres calques
  Il peut s'avérer utile de solidariser plusieurs calques de sorte que si l'on déplace l'un d'entre eux, les autres suivent. C'est le rôle du bouton  qui va lier les calques où il aura été cliqué. Voir l'utilité de l'enchaînement dans cet exemple.